Pratiquée depuis longtemps de la 3e à la Terminale, l’alternance s’est largement développée ces 20 dernières années dans l’enseignement supérieur.

Une formule valable dans toutes les filières

L’alternance s’appuie sur un principe simple : permettre à un étudiant de partager son temps entre école et entreprise tout au long de sa formation. De quoi acquérir les connaissances théoriques nécessaires mais aussi une vraie expérience professionnelle avant même de décrocher son diplôme. Un avantage certain au moment de chercher un emploi.

Aujourd’hui, l’alternance se pratique du Bac au Bac +5, quel que soit le diplôme recherché : IUT, BTS, école de commerce ou d’ingénieur, licence professionnelle…

Différentes formes d’alternance

Il existe aujourd’hui plusieurs formules d’alternance, et tout d’abord les contrats de professionnalisation et d’apprentissage. Adressés à des jeunes de 16 à 25 ans dans le 1er cas, de 16 à 30 ans dans le second, ces deux contrats sont relativement similaires pour l’étudiant puisqu’ils ouvrent la même possibilité d’alterner études et entreprises, les frais de scolarité son pris en charge dans les deux cas, enfin une rémunération sera versée au jeune alternant, son montant variant de 25 à 100 % du Smic en fonction de son âge et de son niveau d’études.

En fonction des employeurs et des secteurs d’activité, le rythme d’alternance peut énormément varier. Certaines entreprises préférant un rythme hebdomadaire alors que d’autres aimeront conserver leurs alternants plusieurs semaines de suite.

Il existe une 3e forme d’alternance, la convention de stage alternée qui permet elle aussi d’enchaîner de nombreuses périodes en entreprise. Attention cependant : les études ne seront alors plus prises en charge, et la rémunération ne sera pas systématique.

De nombreux avantages

Parmi les avantages de l’alternance : il y la possibilité de gagner en expérience professionnelle tout en étant étudiant. Le jeune devient alors un salarié à qui son entreprise confiera au fil du temps des missions de plus en plus valorisantes. L’étudiant sera d’ailleurs accompagné tout au long de son expérience par un maître d’apprentissage issu de son entreprise mais également un interlocuteur de son école. De nombreux étudiants soulignent aussi la possibilité de vérifier en situation professionnelle ce qu’ils ont auparavant appris à l’école, de quoi consolider leurs acquis et gagner en motivation. Dernier atout bien sûr : la rémunération et la prise en charge du coût des études.

Les contraintes de l’alternance

Attention cependant, il faut beaucoup de motivation pour enchaîner missions en entreprises et périodes scolaires. Aucun de ces deux aspects ne devant être négligé, les alternants doivent souvent jongler avec deux emplois du temps, ce qui exige une organisation redoutable… Enfin, en tant que salariés, ils devront renoncer aux vacances scolaires et autres congés qui font parfois le sel de la vie étudiante. L’alternance exige donc certains sacrifices, mais le jeu en vaut la chandelle !