Très réputées pour leur formation et l’insertion professionnelle de leurs diplômés les écoles de management et de commerce existent aujourd’hui sous différents formats. Elles peuvent s’intégrer dès le Bac, mais aussi après une prépa, ou encore un DUT/BTS. Cap ensuite vers le Bac+5 !

Des admissions à différents niveaux

Il est loin le temps où les écoles de commerce recrutaient leurs élèves suite à une « prépa HEC » et menaient leurs élèves tout droit au Bac+5. Ces dernières années, les cursus de ces établissements ont en effet largement évolués, et notamment les conditions d’entrée.

Recrutement post-Bac
Désormais en effet, bon nombre d’écoles de commerce recrutent dès le Bac, la plupart du temps par le biais de concours communs de type Accès, Atout+3, Advance ou encore Sésame. Des concours désormais généralement inscrits sur Parcoursup. Les élèves entameront donc un parcours en 5 ans menant au master des écoles de commerce et de management. Attention, il est aussi possible de candidater à ce stade pour un programme plus court nommé bachelor et prévu pour durer 3 ans. Après quoi, les diplômés du bachelor pourront entrer sur le marché du travail, ou poursuivre leurs études jusqu’au master.

Recrutement post-prépa
Les écoles recrutant post-prépa sont toujours nombreuses et extrêmement réputées. Elles accueillent des élèves issues de prépas économiques ECE, ECS et ECT, mais il est aussi possible à des prépas littéraires de rejoindre les écoles de commerce dans certaines conditions. Ces étudiants devront s’inscrire en fonction de l’école visée soit au concours Ecricome soit au concours BCE (banque commune d’épreuves). Une fois en école de management, ils devront étudier trois ans avant de décrocher leur master.

Les admissions parallèles
Bon nombre d’écoles de commerce accueillent désormais des étudiants après un BTS ou un DUT, voire une licence 3.

Cap sur le Bac+5
La plupart des écoles de commerce et de management diplôment aujourd’hui à Bac+5. Leur formation est en général un mix de cours théoriques et de sessions beaucoup plus pratiques, travaux de groupes, projets individuels ou collectifs et stages… De plus en plus d’écoles de commerce proposent par ailleurs à leurs étudiants d’interrompre une année leur scolarité pour partir en échange universitaire à l’étranger ou pour un stage en entreprise, ce que l’on appelle « l’année de césure ». La grande force de ces établissements est de proposer un enseignement professionnalisant à leurs élèves. Les établissements les plus réputés sont regroupés dans la Conférence des grandes écoles ou CGE.

Une très forte insertion professionnelle

Les statistiques le prouvent puisque ces écoles offrent les meilleures perspectives d’insertion professionnelle. 60 % des diplômés trouvent d’ailleurs leur emploi avant même leur sortie d’école.

12 mois après leur sortie, presque 90 % d’entre eux ont trouvé un emploi, avec un revenu moyen de presque 36 000 euros par an. De quoi compenser une scolarité bien plus chère qu’à l’université. Une année en école de commerce pouvant coûte souvent de 10 à 15 000 euros.